2017 Finalistes

Prix Accessibilité FINALISTE Kim Kilpatrick

Kim Kilpatrick, une citoyenne d’Ottawa, est une ardente défenseure de l’accessibilité qui travaille pour s’assurer que les services, les programmes, les sites Web, la technologie et le milieu bâti sont accessibles pour les personnes aveugles ou ayant une déficience visuelle. Kim a maintes fois partagé ses connaissances et son expérience avec les services et partenaires de la Ville pour qu’ils améliorent la conception accessible de ses projets et services. Ses propositions ont été décrites comme étant « innovatrices et créatives… supérieures aux normes et impossibles à enseigner dans un livre ». Elle a participé aux projets suivants : le groupe de travail d’OC Transpo sur la mise en place d’annonces extérieures sur les autobus; la série éducative de la National Capital Heavy Construction Association; l’essai d’outils électroniques et de technologies qui seront utilisés dans le cadre de la stratégie de consultation publique de la Ville; et la présentation d’un exposé à une conférence de la Ville pour les municipalités de l’ensemble de l’Ontario sur les pratiques exemplaires pour la création de milieux bâtis accessibles. L’amabilité de Kim et ses interventions mûrement réfléchies expliquent en grande partie sa capacité d’aider les autres à examiner de façon exhaustive les exigences en matière d’accessibilité pour veiller à ce que les besoins de notre collectivité diversifiée soient pris en compte dans le travail et les projets de la Ville.

Prix de la défense d’une cause FINALISTE Raphael Amato

Raphael Amato est un défenseur engagé des personnes handicapées. Il est reconnu pour les conférences qu’il donne, les activités éducatives qu’il anime et le leadership qu’il développe chez les autres. Il enseigne l’inclusion et en fait la démonstration dans tout ce qu’il fait et met tout le monde au défi d’aller au-delà de l’inclusion et de passer à la participation et à l’engagement actifs de tous. Son approche authentique et centrée sur le cœur a changé de nombreuses vies en créant des dialogues sur la manière de vivre ensemble, d’accepter les autres et d’apprendre de ceux dont les dons ne se révèlent pas aussi facilement que pour d’autres dans la société. Raphael a surtout travaillé pour L’Arche, mais aussi pour d’autres organisations pendant plus de 40 ans en Écosse, à Montréal et à Ottawa. Il est aussi un consultant indépendant, un animateur et un coach en intelligence émotionnelle. Il sert de mentor et de coach aux nouveaux leaders dans la collectivité, qu’ils aient ou non des déficiences, en les guidant dans leur auto-exploration authentique et profonde et en les encourageant à atteindre leur véritable potentiel. Raphael défend inlassablement les intérêts des personnes handicapées partout où il va. Sa priorité est l’inclusion et l’accessibilité qui ne laisse aucune place à toute forme de discrimination.

 

Prix de la défense d’une cause FINALISTE John-David Skene

John-David Skene, alias JD, est un défenseur passionné de lui-même et d’autres personnes ayant des limitations physiques. Il travaille fort pour accroître l’accessibilité, l’autonomie et l’inclusivité dans la collectivité. JD a la paralysie cérébrale, est diplômé de quatre programmes du Collège Algonquin et est le fondateur de sa propre entreprise, Barrier Buster. Il étudie en arts culinaires au Collège Algonquin et a inventé le Whiskspenser, un outil adaptatif qui permet de fouetter un aliment tout en y ajoutant des ingrédients avec une seule main. Il est reconnu pour son attitude positive qui fait en sorte qu’il n’abandonne jamais. « Si je ne fais pas tomber les obstacles, qui le fera? », dit-il. Par ses interactions quotidiennes et une certaine exposition médiatique, y compris grâce à l’Ottawa Regional Contact Centre Association, JD a réussi à amener les gens à réfléchir aux difficultés, particulièrement en arts culinaires, auxquels font face les personnes ayant des limitations physiques et à ce qui peut être fait pour éliminer ces obstacles.

 

 

Prix d’excellence artistique FINALISTE Isabella MacKay

Isabella MacKay a de nombreux talents. Elle est danseuse, actrice et musicienne. Elle a 15 ans et a la paralysie cérébrale qui affecte sa force et sa mobilité. Isabella a développé ses talents de danseuse par l’entremise du programme de danse du Centre de traitement pour enfants d’Ottawa. À 4 ans, elle a commencé à jouer du violon pour accroître sa mobilité, son contrôle et sa force, et elle a rapidement dépassé toutes les attentes. Elle fait maintenant partie des Juniors de l’Orchestre des jeunes d’Ottawa et a participé à des concours dans le cadre de festivals de musique nationaux et à de nombreux concerts dans la région d’Ottawa. Isabella participe aussi au programme d’art dramatique de son école et fait du bénévolat pour l’Orpheus Musical Theatre. Son talent d’actrice ressort bien dans un vidéo qu’elle a tourné dans le cadre du Concours vidéo de la Semaine techno-ados de la Bibliothèque publique d’Ottawa et qui lui a mérité la troisième place. Isabella a joué le rôle de Melody, du roman Out of My Mind de Sharon Draper. Melody, comme Isabella, refuse de se laisser définir par sa déficience et est déterminée à avoir son mot à dire et à se faire entendre.

Prix d’excellence professionnelle FINALISTE Kent Kirkpatrick

Jusqu’à sa récente retraite, Kent Kirkpatrick a été le directeur municipal de la Ville d’Ottawa pendant 12 ans. On le considère comme un fonctionnaire dévoué et un leader inspirant qui a changé la culture dans toute la Ville en ce qui concerne l’accessibilité et l’inclusion. En tant que personne handicapée, Kent dirigeait par l’exemple, illustrant l’importance d’intégrer l’accessibilité dans le travail de la Ville, pas parce que la loi l’exige, mais parce que c’est la bonne chose à faire pour mieux servir tout le monde. Sous sa direction, la Ville a créé le Bureau de l’accessibilité, tous les employés ont reçu une formation sur des Normes d’accessibilité pour les services à la clientèle bien avant que la loi l’exige, et de nombreuses initiatives ont été prises, y compris les Portraits de la diversité : Les personnes handicapées, une liste de vérification pour les répercussions en matière d’accessibilité de la Ville, les Normes de conception accessible de la Ville, le programme de modernisation des bâtiments, le transport accessible pour les résidents et la promotion de dialogues ouverts à l’intérieur de la Ville concernant les questions de santé mentale. Kent a cherché à créer des champions de l’accessibilité lors de chacune de ses interactions et au moyen de chaque politique et décision opérationnelle, et il a ainsi dirigé et encouragé un changement de culture dans toute la Ville. Kent a aussi donné de son temps en siégeant au conseil d’administration de la Société de la sclérose en plaques à Ottawa, en Ontario et au Nunavut, et en parlant ouvertement de ses propres déficiences, il a inspiré beaucoup d’autres personnes.

Prix du leader communautaire FINALISTE Karen Scott

Le but premier de Karen Scott a toujours été d’éliminer les obstacles qui empêchent les personnes handicapées de vivre une vie aussi riche que possible. Elle croit en l’inclusion universelle. Karen s’implique dans la Société canadienne de la sclérose en plaques depuis 2010 à titre d’ambassadrice pour la division d’Ottawa et le Comité d’action sociale de l’Ontario et du Nunavut. Elle est aussi active au sein du Comité du transport des aînés du Conseil sur le vieillissement d’Ottawa et de l’Ottawa Disability Coalition. En plus, Karen a contribué à plusieurs projets collaboratifs : une vérification de l’accessibilité des cliniques sans rendez-vous (Réseau local d’intégration des services de santé de Champlain) et la vérification de l’accessibilité pour les piétons utilisant des aides à la mobilité (Ottawa Disability Coalition and Écologie Ottawa). Le leadership de Karen a aidé à promouvoir les droits des personnes handicapées. Son dévouement indéfectible à l’égard de la défense des droits et intérêts, son sens de l’organisation, son charme et son approche personnelle, y compris ses témoignages en tant que porte-parole de PartenairesSanté, ont réussi à amener des changements positifs à Ottawa.

Prix d’Žéducation FINALISTE Shawna Adams

Shawna Adams, une aide-enseignante au Lisgar Collegiate Institute, travaille avec ses collègues au service d’éducation spécialisée pour soutenir plus de 500 étudiants ayant des plans d’enseignement individualisé (PEI) et diverses difficultés d’apprentissage. Shawna est reconnue comme une personne aidante, calmante et encourageante dans l’ensemble de l’établissement, tant parmi ses collègues que chez les étudiants et leurs parents. Elle a à cœur de travailler avec toutes les parties pour maximiser le succès de chaque étudiant. Elle aide les étudiants à comprendre le programme d’étude et leur montre comment accéder aux adaptations qu’offrent les PEI et défendre eux-mêmes leurs droits et intérêts à l’école et dans la vie. Shawna est un atout pour ses collègues. Elle leur offre un soutien dans leurs salles de classe et partage ses connaissances et son expertise en ce qui concerne le travail avec des étudiants exceptionnels. Shawna sert de voix pour ceux dont la voix n’est pas assez forte, de défenseure de ceux qui en ont besoin et de modèle pour tous en incarnant la bonté.

 

 

Prix d’Žéducation FINALISTE Gordon McGregor

Les métiers peuvent être un domaine dans lequel l’emploi de personnes handicapées présente des difficultés en raison des compétences exigées pendant l’apprentissage et la maîtrise d’un métier. Gordon McGregor a démontré une passion pour l’élaboration et la mise en œuvre de mesures de soutien et de techniques d’enseignement innovatrices qui sont adaptées aux personnes handicapées. Par le biais de son travail des 12 dernières années en tant que spécialiste du succès des apprentis au Centre for Accessible Learning du Collège Algonquin, Gordon a augmenté le nombre de personnes handicapées qui se sont jointes à la main-d’œuvre exerçant un métier après avoir terminé leur programme avec succès à un niveau de compétence élevé. Une partie importante de ce succès est attribuable à son travail avec les employeurs pour s’assurer qu’un système de soutien est en place pour l’apprenti handicapé. Grâce aux efforts de Gordon, le secteur des métiers a appris qu’avec quelques adaptations, les personnes handicapées peuvent être de solides compagnons de travail, collègues, coéquipiers, patrons et amis dans des milieux qui n’ont pas dans le passé exploré la possibilité de donner à ce segment de la population les connaissances spécialisées et les habiletés nécessaires pour maîtriser un métier.

Prix d’excellence de l’employé(e) FINALISTE Emily Menard

Emily Menard travaille en tant que commis de bureau général au cabinet de comptables publics accrédités Welch LLP depuis avril 2015. Elle est chargée, entre autres, de faire en sorte que les 16 salles de réunion, 11 stations d’impression et quatre cuisines réparties sur les cinq étages de l’immeuble de bureaux du cabinet demeurent propres et confortables. Emily est connue pour son attitude positive, son éthique du travail, son professionnalisme et sa personnalité extravertie. Elle établit des liens avec le personnel et les clients et s’arrête quelques instants dans la salle d’attente pour bavarder avec les visiteurs et les mettre à l’aise. Emily est toujours prête à aider les membres du personnel à gagner du temps et à se concentrer sur leur travail. Elle le fait en leur posant des questions, puis en se chargeant des tâches qu’elle peut accomplir pour eux afin de leur donner un coup de main.

Prix d’excellence de l’employeur FINALISTE - The WORKS Gourmet Burger Bistro - Dave Demers and Grant Webb

Dave Demers et Grant Webb, propriétaires de The WORKS Gourmet Burger Bistro, sont des champions et des leaders dans notre collectivité en ce qui concerne l’embauche de personnes handicapées. Ils ont collaboré étroitement avec le service d’aide à l’emploi de LiveWorkPlay et ont employé des personnes handicapées dans leurs quatre restaurants situés à Barrhaven, Kanata, Orléans et Hunt Club. La culture que Dave et Grant ont établie à leurs quatre restaurants franchisés en est une d’appréciation des différents styles d’apprentissage. Elle ne s’applique pas uniquement aux personnes handicapées, mais permet plutôt de recourir à des méthodes de formation souples qui aident tous les employés à apprendre efficacement et à donner le meilleur d’eux-mêmes. Certaines personnes handicapées qui ont travaillé à The WORKS ont par la suite poursuivi une carrière ailleurs grâce à l’occasion que cet emploi leur a donnée. Dave et Grant croient passionnément à la valeur et à l’importance d’embaucher des personnes handicapées et ont participé à des conférences et ont fait l’objet de vidéos, d’articles de presse et d’annonces d’intérêt public encourageant d’autres employeurs à envisager d’embaucher des personnes handicapées. Ils parlent avec enthousiasme des talents, des capacités, de l’engagement à l’égard du travail et des contributions de ces employés aux résultats nets de l’organisation.

 

Prix d’excellence des bénévoles FINALISTE Will Riley

Will Riley est un excellent exemple pour démontrer les nombreux moyens par lesquels les jeunes peuvent redonner à leurs collectivités. En 2014, Will a entendu parler du projet en vue de construire et d’ouvrir l’Abilities Centre Ottawa (ACO) sur les plaines LeBreton. L’ACO sera une installation récréative à usages multiples, inclusive, accessible et entièrement intégrée, conçue pour répondre aux besoins des personnes ayant des habiletés de tous genres. Will aide à réaliser ce projet en collectant des fonds. Pour recueillir de l’argent, il ramasse des bouteilles vides, recycle des cannettes et inspire d’autres personnes dans la collectivité à organiser des activités de collecte de fonds. La personnalité extravertie de Will et son désir sincère de faire une différence ont amené ses pairs à l’aider, tout comme de nombreux autres membres plus âgés de la collectivité. Jusqu’à présent, il a réuni plus de 3 000 $. Ce qui rend ce résultat encore plus remarquable, c’est que Will n’a que 12 ans!

Prix d’excellence des occasions de bénévolat FINALISTE CHEO-OCTC Me to We Club

Le Club « Me to We » du CHEO-CTEO est unique. Ses membres – Bryce Desrochers, Amy Lawford, Matthew Maynard, Andrew Maynard, Isabella MacKay, Malcolm McLarty, Kellen Schelyer et Alicia Wotherspoon – s’efforcent de promouvoir une société inclusive et de sensibiliser les gens à son importance. Le but global des membres du club est de travailler ensemble à plusieurs initiatives de collecte de fonds et de sensibilisation pendant l’année scolaire pour soutenir au moins une cause locale et une cause mondiale. Jusqu’à présent, ils ont collecté plus de 692 livres d’aliments et de fournitures essentielles pour le Parkdale Food Centre et recueilli près de 1 900 $ pour des organismes de bienfaisance locaux et internationaux. En 2017, le club a décidé de soutenir la campagne « WE are ONE » en mettant en vedette les capacités des personnes handicapées pour montrer au monde que malgré nos différences, nous sommes tous pareils. Les membres du club ont travaillé en équipe pour concevoir et produire un vidéo axé sur les intérêts, les habiletés et les adaptations de chaque personne. Le vidéo a pour but d’accroître la sensibilisation à l’importance de l’inclusion tout en attirant l’attention sur les nombreuses choses que les personnes handicapées peuvent faire. Le club voulait se concentrer sur les capacités plutôt que sur les obstacles. Il espère que le vidéo sera largement diffusé et il se prépare à lancer sa prochaine campagne. Le club a conçu et fabriquera des bracelets Rafikis d’accessibilité/d’inclusion (des bracelets « d’amitié » en perles de verre) aux couleurs de l’icône du mouvement Forward Movement. Tous les fonds recueillis serviront à repeindre les places de stationnement accessible au CHEO et au CTEO en utilisant l’icône d’accessibilité du Forward Movement.

Prix d’excellence pour la jeunesse FINALISTE Isaiah Boylan

Depuis qu’il a 13 ans, Isaiah parle de ce que ça veut dire pour lui et pour d’autres de vivre avec une lésion permanente du cerveau – le trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale (TSAF) – et des moyens de prévenir ce trouble. Il a récemment résumé ce qui le motive à en parler : « Accepter et reconnaître que nous avons ce trouble et renseigner les autres sur le TSAF nous aide à nous comprendre et aussi à défendre nous-mêmes nos droits et intérêts ». Isaiah est un modèle à suivre, un exemple de ce qu’il faut faire pour surmonter les obstacles et persévérer pour venir à bout de toutes les difficultés. Il est aussi reconnu comme un conférencier doué qui partage ses expériences franchement, honnêtement et avec humour. Son approche démystifie ce trouble et fait ressortir les forces et les besoins des personnes vivant avec le TSAF. Il défend solidement ses droits et intérêts et ceux des autres personnes ayant le TSAF pour éliminer l’obstacle de la stigmatisation que provoque souvent ce trouble.

Commanditaires